Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le beau monde livresque de Mégara

Le beau monde livresque de Mégara

"La vie enfin découverte et éclaircie, c'est la littérature." Marcel Proust

Rentrée littéraire 2013: coup de coeur

Rentrée littéraire 2013: coup de coeur

Pour faire encore écho à la rentrée littéraire de cette année, j'ai choisi de vous parler de mon coup de coeur venant tout droit de celle de 2013. La photo parle d'elle-même... avec moi en arrière-plan ( petit trip narcissique!)

Après 3 ans, ce livre est encore tout frais dans ma mémoire.

L'auteur ( pour ceux et celles qui ne le connaissent pas et qui ont regardé les J.0, il présentait quelques compétitions d'athlétisme!) écrit simplement, sans mots abscons, sans grandes figures de style mais avec une simplicité désarmante.

Quant au contenu, il est tout aussi simple: nous suivons le quotidien de personnes habitant dans un quartier assez bourgeois. Quotidien avec tout ce que cela comporte: bonheurs, tracas, peines, commérages... Ces vies sont ponctuées par les chants de perroquets qui habitent un immense arbre en plein milieu de l'allée centrale du quartier. Leur arrivée ici reste inconnue et cette part de mystère donne du mordant au livre. Chaque partie commence par une intrusion au sein de la vie de ces oiseaux. Le lecteur est alors immergé dans un monde coloré, bruyant, aérien.

Ce roman est aussi écrit à la manière d'un policier. En effet, un " corbeau" envoie des lettres aux habitants. Elle auront forcément une incidence heureuse sur sa vie. Le lecteur est tenu en haleine; il veut savoir qui est cet ange gardien dont le seul but est d'améliorer la vie d'autrui.

La force de ce livre, c'est qu'Eric-Emmanuel Schmitt prouve que la vie est composée de petits bonheurs simples, banals qui vaillent la peine d'être vécus comme une chance. Le plaisir, la joie, les moments savoureux se trouvent à portée de main. En prendre conscience pour notre propre vie est délicieux!

730 pages de jouissance littéraire.

La citation du livre:

" Il y a autant de bonheurs que d'être humains, je crois."

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article