Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le beau monde livresque de Mégara

Le beau monde livresque de Mégara

"Un livre doit être la hache pour la mer gelée en nous." Kafka

Rentrée littéraire de janvier 4

    Un tout autre genre de lecture que ce quatrième ouvrage de la rentrée! Mise en pièces de Nina Léger se dévore... et ce verbe n'est ici pas anodin... A découvrir d'urgence pour plusieurs raisons.

    Le résumé est simple, efficace, rapide. Une femme vit pour et par le sexe. Sauf que cela est beaucoup plus complexe que les apparences.

    On ne sait strictement rien sur elle, sauf peut-être son doux prénom, Jeanne. Et encore est-il vraiment le sien?  L'auteure elle-même s'imisce implicitement dans le livre pour dire au lecteur que cette femme est un mystère. Il y a régulièrement le modalisateur "peut-être", le mode conditionnel: des hypothèses sont données mais seulement des hypothèses.

    Jeanne est obnubilée part le sexe et son manège pour attirer les hommes est comme un leitmotiv. Son plaisir est parfois évoqué mais ce n'est pas le but premier. J'ai l'impression que cette femme baise - je me permets ce verbe pour paraphraser le style cru de Nina - au même titre que se laver les dents, manger et boire: c'est vital et humain. C'est très étrange car à aucun moment, ou presque, Jeanne ne montre son plaisir sexuel, sa jouissance. C'est frustrant et en même temps, sa enlève la dimension tabout de l'acte charnel. Cette obsession compulsive et vitale va l'amener dans les sex shops, les salles obscures masturbatoires, les plateaux de films pornographiques. Elle va découvrir le plaisir solitaire grâce à des jouets en plastiques connus de nous toutes, mesdames!

    Ce texte oscille entre mystère, féminisme, liberté sexuelle, roman pornographique: un parcours initiatique, une perpétuelle quête de nouvelles sensations.

    A faire lire absolument à tous ceux et celles qui pensent encore qu'en 2017, la femme est un être fragile, qui souffre à cause de l'amour et n'est qu'un objet pour le sexe opposé...!! Merci Nina Léger!

    Un ode à la sensualité féminine et... au droit pour les plans cul!

 

La citation du livre:

" Qu'importent le visage, la taille, la carrure ou le ventre: elle ne leur accorde pas le moindre regard, car rien, dans la physionomie d'un homme, n'annonce jamais son sexe."

   

   

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article