Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le beau monde livresque de Mégara

Le beau monde livresque de Mégara

"La vie enfin découverte et éclaircie, c'est la littérature." Marcel Proust

Rentrée littéraire de janvier 5

    Voici mon premier ouvrage de la rentrée littéraire étrangère: Ne pleure pas de Mary Kubica. Polyphonique et bien ficelé.

    Deux colocataires. Esther et Quinn. La première disparaît. Majeure, son amie ne s'inquiète pas. Sauf que le lendemain, tout s'enchaîne: pas de nouvelles de sa copine de toujours et des preuves accablantes qui démontrent qu'Esther n'est peut être pas la sainte qu'elle affichait au su et au vu de tout le monde. Par dessus cette première voix et histoire, il y a aussi Alex, jeune garçon paumé, orphelin de mère, père alcoolique, serveur dans un bar de misère. Une vie de merde... Quand il rencontre une femme mystérieuse, belle, le regard lointain, solitaire, il tombe sous son charme. Jusqu'au jour où...

   Je pensais que ce livre allait suivre le tracé habituel du thriller. Mais pas du tout. L'histoire est narrée par deux jeunes gens, non policiers. L'affaire se résout dans l'intimité, comme en huit clos. Et bien entendu, les deux voix se rejoignent pour ne faire qu'une histoire alors que Quinn et Alex ne se connaîtront jamais. L'histoire, simple en apparence, devient sordide. Et ce qui rend le tout étrange, c'est une impression de direct du déroulé des événements car Alex va connaître une fin désartreuse alors que c'était lui qui racontait une partie du récit.

   Un policier à découvrir...

 

La citation du livre:

" Avec le recul, j'aurai dû voir tout de suite que quelque chose n'allait pas."

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article